Plongée avec les requins baleines • Le plus grand poisson au monde

le requin baleine

Plongée avec le requin baleine

Le requin baleine représente pour de nombreux plongeurs la plus incroyable des rencontres.
Se trouver face à ce monstre  qui peut mesurer plus de 20 mètres pour 30 tonnes laisse un souvenir indélébile !

Son alimentation
Le requin baleine doit son nom d’une part à sa taille démesurée mais aussi à son alimentation. A contrario de ses congénères, le requin baleine ne se contente que de plancton et autres micros organismes. Malgré une alimentation microscopique, il peut, en moyenne atteindre la « taille raisonnable » de 10 mètres!! Sa large tête plate accueille une énorme gueule (jusqu’à 2 mètres de large) armée de plus de 3 000 dents. Cette bouche démesurée lui permet de filtrer 3 000 litres d’eau par heure. Et pour un géant de cette taille, son appétit aussi défie l’imaginaire ; on estime qu’il se nourrit de près d’une tonne de plancton, krill, ou petit poissons par jour !

Ses caractéristiques
Aisément reconnaissable, pas seulement par son gigantisme, mais, entre autre, par sa peau bleue épaisse. Elle est parsemée de taches blanches (propres à chaque poissons, comme une empreinte digitale). Son ventre lui, est un monochrome plus clair. Sa large tête est munie de 5 fentes brachiales de chaque côté par laquelle le poisson laisse s’échapper l’eau ingurgitée une fois filtrée. Pour se déplacer, sa technique de nage lui est propre. Contrairement aux autres poissons qui font battre leur queue, ce squale fait onduler latéralement la totalité de son corps.

Ses mœurs
A l’inverse de ce que l’on pourrait penser, le requin baleine ne remonte pas à la surface pour respirer comme peuvent le faire les baleines mais bien pour se nourrir. Une fois repue, le poisson retourne vivre sereinement dans des profondeurs que nous ne pouvons atteindre. Ses mœurs rendent le poisson encore mystérieux à nos yeux. En effet, beaucoup de mystères persistent. Cependant, on peut affirmer que le requin baleine vit entre 100 et 150 ans, qu’il est ovovivipare (c’est-à-dire que la mère porte les œufs durant l’incubation et l’éclosion) et qu’à la naissance, les petits doivent mesurer une cinquantaine de centimètres.

Malgré que l’espèce soit inscrite sur la liste des espèces à protéger depuis 2002, il reste encore différents endroits d’où nous pouvons l’observer. Même s’il ne nage qu’à 5km/h, il peut parcourir des milliers de kilomètres au cours de sa migration ce qui nous permet de le rencontrer aux 4 coins du monde.

Où le rencontrer?

On le rencontre dans des eaux tropicales riches en planctons. Nous avons fait une sélection de pays où vous mettrez toutes les chances de votre côté pour les rencontrer. En mer Rouge, à Djibouti, et plus spécifiquement dans le golf de Tadjourah.  Ce dernier fait office de nurserie pour de nombreuses femelles qui si retrouvent entre le mois d’octobre et de janvier.
Aux Maldives dans l’océan Indien,  généralement présent entre le mois de mai et d’octobre. Au Mexique, on peut le retrouver presque toute l’année en fonction de si l’on se trouve en mer de Cortez ou bien dans la zone Caraïbes.  On les retrouve également aux Philippines de novembre à mai ou bien encore près de l’île Cocos ou aux Galápagos de juin à novembre.

Bien que les requins baleines aient une attitude sereine et placide, il est important que chacun d’entre nous respections la chartre d’approche et d’observation de ces géants de la mer. En effet, un respect de son environnement permettra aux futures générations de découvrir à leur tour le bonheur d’évoluer à quelques mètres de ce magnifique animal.

 

Commentaires

28 octobre 2016
J'ai eu la chance d'en croiser aux Maldives, en snorkeling et en plongée bouteille. C'est vraiment chouette de les voir évoluer sous l'eau... Ils paraissent incroyablement calmes et quasi statiques... il est pourtant impossible de tenir le rythme pour les suivre !

Laisser un commentaire